RECHERCHE

▪ Biographie

Fille du duc Louis III de La Trémoille, Charlotte-Catherine épouse en 1586 le prince Henri Ier de Condé, chef de la branche cadette de la famille royale, qui meurt empoisonné deux ans plus tard. Soupçonnée, Charlotte-Catherine, accusée d’adultère avec le page Belcastel, est emprisonnée pendant six ans puis réhabilitée. Elle a accouché en prison du jeune prince Henri II de Bourbon-Condé, alors héritier présomptif du trône. Henri IV lui choisit un précepteur, Jean de Vivonne. Le 27 novembre 1598, il fait acheter par Charlotte-Catherine, pour 25 000 écus, le château de Saint-Maur dont les créanciers de Catherine de Médicis ont provoqué la vente, ce qui lui permet de garder son héritier près de Paris. Au moment de la vente, les travaux ne sont pas achevés, les pavillons de l’aile droite s’arrêtant à la hauteur du second étage. À maintes reprises, Henri IV séjourne à Saint-Maur auprès de sa cousine et du jeune prince, auquel il fait épouser à 20 ans Charlotte de Montmorency, dont il est lui-même très épris. Pour échapper aux assiduités royales, le prince s’enfuit avec sa femme à Bruxelles puis Cologne, agravant les tensions entre la France et l’Espagne. Il ne rentre en France qu’après l’assassinat d’Henri IV, et Louis XIII lui concède une résidence à Paris, qui deviendra l’Hôtel de Condé. Le 8 février 1612, Charlotte-Catherine de la Trémoille lui fait don du château de Saint-Maur. Elle meurt à Paris en 1629. — À Saint-Maur, sa mémoire subsiste dans le nom de l’avenue de la Trémouille.

Thierry DESLOT

~ ~ ~

▪ Bibliographie

  • Duc d’Aumale, Histoire des princes de Condé pendant les XVIe et XVIIe siècles, Paris, 1889, t. 2