RECHERCHE

Rapport d’activités 2001/2002,

Assemblée générale du 22 mars 2002

Le 27 avril, une journée « Renaissance » était organisée en collaboration avec l’association culturelle Kairinos et la présence de deux de ses conférencières. 21 participants ont ainsi marché sur les pas de Catherine de Médicis à travers le Marais. Nous avons redécouvert les décors de Jean Goujon et de Pierre Lescot, l’architecture de Philibert de l’Orme et de Bullant. La journée s’est terminée au musée du Louvre devant différentes œuvres de la Renaissance.

Le 10 mai, au Quartier des Célestins, boulevard Henri IV à Paris, a eu lieu une nouvelle présentation de la Garde Républicaine avec le même succès que l’année passée en présence de 27 de nos adhérents. Le 18 mai, nous étions 23 à Saint-Denis : le matin, la visite de l’IFROA, dans le cadre d’une journée « portes ouvertes », a, de l’avis unanime, été un succès par l’intérêt et la qualité des travaux de restauration présentés ou exécutés sous nos yeux ; l’après-midi, au musée de la ville, nous avons visité l’exposition « L’amour de Dieu », qui nous a permis de retrouver un chapiteau de l’ancienne abbatiale de Saint-Maur.

Le 26 mai, quelques adhérents seulement ont participé à l’excursion de la Fédération Paris-Ile-de-France à Moret-sur-Loing, très agréable et intéressante. Le 29 mai, quatre membres du Conseil d’administration, répondant à l’invitation de Régis BONTROND, se sont rendus à Châteaubleau visiter les fouilles gallo-romaines dont il a la charge. Ceci pourrait constituer une halte lors d’un de nos prochains déplacements dans la région Est. Le 9 juin, visite au Louvre des salles consacrées aux peintures italiennes et espagnoles (12 participants).

Après le calme des mois d’été, nos activités ont repris en septembre par une excursion de deux jours à Autun et dans sa région les 28, 29 et 30. Nous avons expérimenté le départ de Saint-Maur le vendredi après-midi afin de disposer d’une journée complète le samedi. Celle-ci a été consacrée aux richesses de la ville d’Autun : la cathédrale Saint-Lazare, les monuments gallo-romains, le musée Rolin. Nous avons passé la journée du dimanche au Mont Beuvray, à quelques kilomètres d’Autun. Les vestiges de Bibracte, ancienne capitale gauloise, sont petit à petit mis à jour. Nous avions auparavant visité le très important musée de la Civilisation celtique, implanté au pied de la colline.

Nous nous devons de rappeler que les Journées du Patrimoine prévues les 15 et 16 septembre ont été annulées en raison des évènements survenus aux États-Unis le 11 septembre. Les visites de l’église Saint-Nicolas et du vieux Saint-Maur n’ont donc pas eu lieu. Le 14 octobre, la Journée des Associations s’est déroulée Hall des Terrasses ; nous y avions, comme les années précédentes, un stand qui a connu une belle affluence. Le 25 octobre, excursion de la journée. Matinée au château de Chantilly pour visiter l’exposition consacrée aux manuscrits de la Renaissance et, après le déjeuner pris à la capitainerie du château, visite de l’abbaye de Royaumont : 14 participants seulement pour cette journée réussie sous un beau soleil d’automne. Le 26 novembre, nous avons visité le musée national des Arts asiatiques Guimet. La nouvelle présentation dans un bâtiment entièrement rénové et la richesse des collections ont été très appréciées par les 23 participants. Le 15 décembre, à l’Hôtel du Nord, quai de Jemmapes à Paris, goûter-spectacle au titre tout à fait adapté : Atmosphère, par Mercure Compagnie. Un rappel en paroles et en musique du film et de la gouaille du Paris d’avant-guerre (29 participants).

Le 19 janvier 2002, la fête de la Saint-Maur a réuni au Lycée Mansart environ 80 personnes qui ont assisté à une projection de diapositives prises à l’occasion de notre excursion d’automne à Bibracte et partagé galette des Rois et champagne. Le 9 février, l’Institut du Monde Arabe nous a réunis : nous étions 32 pour une visite commentée de l’exposition consacrée à l’Orient de Saladin.

Rappelons que les premiers jours de l’année 2002 ont vu la parution du tome II de Saint-Maur en cartes postales anciennes. Une erreur dans la rédaction de notre adresse par l’expéditeur (l’interversion de 94 en 49) a eu pour conséquence l’envoi des colis dans le Maine-et-Loire. Cela a privé de nombreux souscripteurs du plaisir de prendre possession de leur commande pour les fêtes de fin d’année. Enfin, le 8 mars, 28 adhérents ont suivi l’évolution de l’hôpital au cours des âges au musée de l’Assistance publique dans le très bel hôtel de Miramion à Paris.