RECHERCHE

  Rapport d’activité 2016/2017

Notre Assemblée générale s’est tenue le jeudi 9 mars au restaurant « le Château des Iles » à La Varenne sous la présidence de Pierre Gillon.

- Le rapport d’activité 2016-2017 a été présenté par Claude Ménier : Aux visites de l’hôtel de Lauzun, du musée Rodin, de l’exposition consacrée aux Mérovingiens au musée de Cluny et de celle sur le Grand Condé à Chantilly, s’est ajoutée la traditionnelle excursion d’automne de deux jours dans l’Orléanais. Citons également la présence de notre association à la journée des associations ainsi qu’aux journées du Patrimoine.

- Paul Marret, trésorier a de son côté présenté et commenté le rapport financier. Jean Génot, commissaire aux comptes l’a certifié exact. Le rapport a été approuvé à l’unanimité.

- Pierre Gillon a présenté le rapport d’orientation:

« Tout d’abord, une nouveauté. A partir du printemps, nous allons tenir une permanence à notre local du 10 rue de Paris au vieux Saint-Maur, ce sera le 2° samedi chaque mois, sauf juillet et août, de 14h30 à 16h30 environ. L’occasion pour nous de travailler en commun à nos différentes recherches, d’organiser et d’indexer nos archives et de recevoir les personnes qui ont des questions sur l’histoire locale, des recherches à faire ou des documents à apporter.

Pour ce qui est des activités, nous prenons le relais de Claude Ménier qui, pendant plus de vingt ans, a organisé presque toutes nos sorties. La visite du jeudi 23 mars, celle des Invalides où nous avons bénéficié d’une excellente conférencière a été un succès et augure bien de la suite. Parmi les visites à venir, une promenade à la découverte du Paris de Napoléon le jeudi 18 mai avec la même conférencière, puis une visite début juin de l’exposition Pissarro au musée Marmottan.

Deux nouveautés encore cette année :
- un « chantier ados » que nous coorganisons à l’abbaye pendant la seconde semaine des vacances de Pâques, du 10 au 14 avril, avec RELAI Jeunesse, le musée de Saint-Maur, la direction des Espaces verts, les Ateliers Nature et Environnement et Saint-Maur Animation pour les ados de 11 à 15 ans qui auront l’occasion de découvrir les vestiges, leur histoire, la biodiversité à travers des ateliers ludiques et pédagogiques.
- un concert le vendredi 12 mai, dans le salon ovale de la Villa Médicis, avec deux séances l’une à 17h30 et l’autre à 20h30 sur le thème « Musique et chansons à Saint-Maur-des-Fossés du XVIII au XX° siècle » sous les doigts de Jean-François Ballèvre, professeur au conservatoire de Saint-Maur et la voix de Doris Lambrecht, cantatrice et professeur au conservatoire de Paris. Vous découvrirez une trentaine d’airs et de morceaux variés que j’ai rassemblés à cette occasion
Comme pour toutes nos activités, vous recevrez en temps utile une circulaire détaillée sur le sujet.
- le 9 juin, pour ceux que cela intéresse, se tiendra à Neuilly-sur-Marne un colloque pour célébrer le 9° centenaire de Foulques de Neuilly qui prêcha la 4ème croisade en 1199. Nous sommes un peu concernés car Neuilly était un domaine de l’abbaye de Saint-Maur depuis l’an mil et Foulques un chapelain dépendant de ladite abbaye.

En septembre, après la traditionnelle Journée des Associations, les non moins traditionnelles Journées du Patrimoine européen auront lieu les 16 et 17 septembre sous un thème qui n’est pas encore connu.

Le 30 septembre et le I° octobre, réservez bien la date, notre excursion d’automne, nous conduira en Anjou : Chinon et sa forteresse royale, la Devinière, charmante demeure de Rabelais, Montreuil-Bellay où nous dormirons avec son château à quinze tours et ses belles demeures, Brézé, incroyable château aux impressionnantes douves sèches de 15 mètres de profondeur. Puis le site du château de Saumur, modèle des Très riches Heures du duc de Berry. Après un repas typique de fouées dans un restaurant troglodytique, c’est la prieurale de Cunault qui nous accueillera. Retour par le site de l’abbaye de Saint-Maur-sur-Loire.

J’ajouterai encore le prochain colloque de CLIO 94 qui aura lieu le 25 novembre sur le thème « Mouvements et révoltes populaires dans le sud-est parisien ».,

Pour finir, en décembre une visite du moulin d’Ivry avec CLIO 94.

En dehors de ces activités, nous préparons diverses publications :
- un nouvel album de cartes postales anciennes, imaginé par Cyrille Clavel avec des vues anciennes comparées aux lieux actuels.
-une brochure pédagogique sur l’histoire de Saint-Maur pour les 11-13 ans par Thierry Deslot.
- Nous sommes à la recherche d’illustrations pour l’histoire de la paroisse Notre-Dame du Rosaire au Parc Saint-Maur, gros ouvrage écrit par Dominique Prévôt.
- En préparation également, l’ouvrage du centenaire du lycée d’Arsonval qui sera célébré en 2018, l’établissement ayant été créé en 1918 par Auguste Marin sous la forme d’une école primaire supérieure de garçons. Olivier Pochard se charge de rassembler les contributions. Il est à votre disposition. C’est le moment de fournir souvenirs et documents
-En voie d’achèvement, le gros ouvrage sur le culte et le pèlerinage à Saint-Maur, et en préparation, le second volume de la Nouvelle histoire de Saint-Maur, à savoir l’histoire de l’abbaye.

Beaucoup de retard, en revanche, quant à la réforme complète de notre site internet qui a été détruit en 2016, comme bien d’autres, par un hacker pro-islamiste.


Je voudrais enfin vous dire un mot quant à nos inquiétudes concernant notre Patrimoine.Comme vous le savez, par suite de bien des démolitions, notre patrimoine historique est aujourd’hui pauvre. Mais encore faudrait-il que ce qui reste soit entretenu. On en est loin. Notre patrimoine intéresse peu nos élus. Si je récapitule seulement à partir du XX° siècle, nous avons assisté à la démolition du château de La Varenne, à celle du château Caffin, à la disparition de tout le bas de la rue du Four, à la démolition du Petit Bourbon, à l’abandon du site de l’abbaye. Nous n’avons jamais pu obtenir que le quartier du vieux Sain-Maur fasse l’objet d’une réglementation qui lui préserve son cachet ancien. C’est miracle si la protection de l’Hôtel de l’Argentières à l’initiative de Bernard Javault a permis de sauver la rue de Paris, ou ce qu’il en restait, ainsi que la vieille boulangerie. Tout ce qui aura été fait, ce sont des travaux d’urgence à doses homéopathiques et à l’économie, sans aucun projet d’usage derrière.
Pourquoi est-ce que je vous raconte tout cela ? Parce que la ville est sortie des emprunts toxiques et que de grandes dépenses sont engagées dans des équipements sportifs ou dans des aménagements de bords de Marne. Nous sommes une voix quasiment inaudible pour défendre la mise en valeur du patrimoine.
Quand vous rencontrez des élus, dites-leur l’intérêt que vous portez au patrimoine, combien vous êtes attachés à sa mise en valeur. Dites aussi aux ignorants et à ceux de mauvaise foi qui vous disent que cela coûte cher, que les dépenses sur le patrimoine sont parmi les mieux financées par les pouvoirs publics : ainsi pour des édifices classés, la participation de l’État est de 40 % à laquelle peut s’ajouter une aide de 20 % de la Région. D’autres financements sont possibles comme le mécénat. Il faut que nous parlions plus fort et que nous pesions plus lourd, surtout lorsqu’approcheront les échéances électorales.
Nous avons besoin de vous tous » P.G.

- Le président a ensuite proposé le renouvellement du mandat de trois membres sortants du Conseil d’administration et d’études : Thierry DESLOT, Paul MARRET et Olivier POCHARD. La candidature de trois nouveaux membres cooptés par le Conseil d’administration et d’études : Dominique DEPIENNE, Jacques HENNEQUIN et Sophie MILLOT a été présentée. Elles ont toutes été approuvées à l’unanimité.

La deuxième partie de notre réunion a été consacrée à une conférence de Bernadette Boustany, conservateur en chef du musée de Saint-Maur et de Charlotte Servat, chargée des collections archéologiques sur le thème :
Un nouveau regard sur les sculptures médiévales de Saint-Maur
La restauration d’un ensemble de 77 statues et leur mise en valeur dans le musée a été un long mais passionnant travail auquel historiens, conservateurs et restaurateurs ont participé pendant plusieurs années
Un livre à paraître prochainement : Sculptures médiévales révélées. Collections du musée de Saint-Maur présente une synthèse de ces travaux et fait le point sur les avancées majeures de la connaissance de cette collection. Nos deux conférencières nous ont fait partager leurs surprises, déceptions ou découvertes. Un moment très apprécié par l’auditoire.

La soirée s’est terminée par un dîner dans un salon voisin qui a réuni 42 participants