RECHERCHE

▪ Biographie

Émilie André, dite Émilienne d'Alençon, naît à Paris le 18 juillet 1869, fille d’une concierge de la rue des Martyrs à Paris. Elle fait ses débuts dans un numéro de dresseuse de lapins au Cirque d'été en 1889, avant de devenir danseuse au Casino de Paris, aux Menus-Plaisirs, aux Folies Bergère, à la Scala puis aux Variétés. Surnommée l'une des Trois Grâces de la Belle Époque, avec Liane de Pougy et Caroline Otero, elle défraie la chronique avec ses liaisons : le duc d’Uzès, le roi des Belges Léopold II, le futur Edouard VII d’Angleterre, le Kaiser Guillaume II, Liane de Pougy, la Goulue, la poétesse Renée Vivien… Loin de l’agitation trépidante de la vie parisienne, Emilienne d’Alençon aime venir profiter des charmes de la campagne dans la maison qu’elle a acquise à Saint-Maur au n° 10 rue Littré. Elle meurt à Nice en 1946 et est inhumée à Paris, au cimetière des Batignolles.

Thierry DESLOT

~ ~ ~

▪ Bibliographie

  • Th. Deslot, « Émilienne d’Alençon. Quand une cocotte de la Belle Époque habitait Saint-Maur... », Le Vieux Saint-Maur, n° 78, 2015, p. 38.